Nous contacter

École Nationale Supérieure de la Police

Siège et Site de Saint-Cyr-Au-Mont-d'Or
9, rue Carnot
69450 SAINT-CYR-AU-MONT-D'OR
Tél. : 04 72 53 18 50

Site de Cannes-Écluse
BP 50097 - 77875 MONTEREAU Cedex
Tél. : 01 64 69 35 00

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Une élève commissaire « finisher » du marathon de New York !

Une élève commissaire « finisher » du marathon de New York !

« Je suis très heureuse d’être « finisher » du marathon de New York et c’est aussi grâce à vous ! Le dépassement de soi, la volonté face à l’épreuve, la discipline, ... sont des valeurs sportives qui me sont chères mais qui me seront sûrement utiles en tant que commissaire de police », c’est par ces mots qu’Anne-Alexandra Nicolas a tenu à remercier l’ENSP à l’issue de sa participation à la fameuse course outre-Atlantique. L’élève-commissaire de 34 ans, ancienne patineuse artistique de haut niveau, a terminé la course en 4h05 et se voit déjà améliorer sa performance au marathon de Berlin l’année prochaine. Elle nous raconte…

Depuis quand courez-vous ?

« Je fais de la course à pied depuis une dizaine d’années, j’ai toujours eu besoin de faire du sport, de m’entretenir et de me lancer des défis, je suis une compétitrice dans l’âme. J’ai commencé par des 10km puis des semi-marathon à un moment donné on se dit « pourquoi ne pas se lancer sur la discipline reine qu’est le marathon ». Celui de New York fait partie de ce qu’on appelle les 6 majeurs. Mon prochain défi sera de terminer les 6 majeurs avant mes 40 ans, à commencer par celui Berlin en septembre prochain » !

Pourquoi avoir choisi de commencer par celui de New-York ?

« J’ai voulu associer mes passions pour le sport et le voyage et je n’avais pas mis les pieds à là-bas depuis plus de 15 ans. En plus, je savais que celui de New York était particulier. On y trouve une ambiance incroyable, un show à l’américaine avec énormément de spectateurs le long du parcours. J’ai vu des demandes en mariage pendant la course » !

Que garderez-vous en mémoire de cette course ?

« Mon meilleur souvenir reste la ligne d’arrivée. On ne peut se retenir de verser une petite larme au moment de la franchir ! Même si on est préparés, il y a de la douleur et de la joie.  Je garde aussi en mémoire l’instant où l’on quitte le Verrazano Bridge pour arriver à Brooklyn, juste après le départ. C’était impressionnant de découvrir tout le public qui nous attendait ».

Le moment le plus difficile ?

« Le 25e  kilomètre !  Je suis tombée et me suis râpé tout le côté gauche. J’ai été un peu freinée dans mon élan, je me suis demandé ce qu’il m’arrivait. Il y a beaucoup de solidarité chez les coureurs malgré le côté individuel de la discipline, les gens autour m’ont aidé. Je me suis vite relevée et dit que ce n’était pas une chute qui devait m’arrêter ».

Pourquoi avoir choisi ces mots concernant votre futur métier de commissaire ?

« Pour moi les valeurs du sport peuvent s’appliquer à la police. Avoir un excellent état d’esprit, la combativité, la rigueur, le dépassement de soi…Ce n’est pas un hasard si nous avons une épreuve sportive aux concours. C’est bien d’associer la tête et les jambes en fait ! À terme, j’aimerais, en tant que chef de service, réussir à fédérer mes équipes par le sport et mettre en place des défis sportifs ».

Recommander cette page Haut de page