Nous contacter

École Nationale Supérieure de la Police

Siège et Site de Saint-Cyr-Au-Mont-d'Or
9, rue Carnot
69450 SAINT-CYR-AU-MONT-D'OR
Tél. : 04 72 53 18 50

Site de Cannes-Écluse
BP 50097 - 77875 MONTEREAU Cedex
Tél. : 01 64 69 35 00

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vidéo : Alphonse BERTILLON vous plonge au cœur de l’anthropométrie judiciaire

Vidéo : Alphonse BERTILLON vous plonge au cœur de l’anthropométrie judiciaire

© ENSP

Fière de sa collection criminalistique, l’ENSP vous présente quelques-unes de ses pièces ! Vitrine photographique, chaise anthropométrique ou instruments de mesure…tous ces objets ont un lien en commun : Alphonse BERTILLON !

 

 

Considéré comme le père de l’identité judiciaire moderne, Alphonse BERTILLON a basé son travail sur la question de la récidive. Comment déterminer avec certitude qu’un mis en cause est un récidiviste ? Grâce à ses découvertes, encore valables aujourd’hui, les méthodes d’enquête ont fait un bond en avant.

Fermé au public la plupart du temps, le « musée » de l’ENSP regorge de pépites historiques. Ces images permettent donc au plus grand nombre d’accéder à notre patrimoine.

Pour regarder la vidéo, cliquer sur la photo.

© ENSP

 

Une affaire emblématique :  la fausse grande duchesse Anastasia .

Lorsque la révolution a éclaté en Russie en 1917, les bolchéviques enlèvent la famille impériale. Tous les membres de cette famille seront assassinés dans des circonstances qui demeureront longtemps mystérieuses. Pas de corps ni de documents… reste-t-il des survivants ?

Quelques années plus tard, apparaît sur la scène publique, en France, une femme se disant être la grande duchesse Anastasia, fille du tsar et revendiquant bien entendu sa filiation. Cette personne ressemble étrangement à la grande duchesse Anastasia et connaît parfaitement les coutumes de la famille impériale.

Le doute existe donc réellement quant à l'authenticité de son identité. C'est un élève de Bertillon, le professeur Bischof, qui va démontrer la supercherie en comparant de vieilles photographies de la vraie grande duchesse Anastasia, plus jeune, avec des clichés récents de cette femme.

Sur des photos où l'on peut apercevoir les deux femmes sur le même profil, elles présentent un dessin d'oreille différent. N'ayant pas la même oreille, il ne peut pas s'agir de la même personne. C'est grâce au Bertillonnage que l'on a pu révéler cette imposture.  Depuis, le doute n'est plus permis, l'ADN de la Duchesse Anastasia, tiré d'une mèche de ses cheveux ayant été retrouvé dans le charnier où était enterrée la famille impériale.

Recommander cette page Haut de page