Vous êtes dans : Accueil > Témoignages d'élèves > À chacun son histoire ... > Témoignage : Julie, élève CPI en 2015, élève commissaire de la 68e promotion

Témoignage : Julie, élève CPI en 2015, élève commissaire de la 68e promotion

© ENSP

C’est l’exemple que fut mon arrière grand-père - Compagnon de la Libération, Commandeur de la légion d’honneur, puis l’un des premiers CRS décoré de la médaille d’honneur de la police - qui m’a conduite à développer un sens du service public et du devoir.

Animée par la volonté de contribuer, à mon tour, à la sécurité des personnes et des biens, j’ai naturellement entrepris des études de droit et acquis au fil de mon parcours universitaire des connaissances juridiques aussi bien en droit substantiel que processuel français en obtenant une maîtrise privatiste ainsi qu’un Certificat d’études judiciaires.

Consciente que les problématiques sécuritaires devaient s’analyser sous un angle plus global, j’ai développé une approche juridique comparée dès la licence, en réalisant une année à Madrid. En parallèle, je me suis intéressée au volet européen de la sécurité et décroché un diplôme madrilène de la Chaire « Jean Monnet » ainsi qu’un double diplôme de Master II franco/espagnol spécialisé dans la coopération policière et judiciaire dans l’Espace de Liberté, Sécurité et Justice de l’Union européenne.

Divers stages auprès de magistrats, d’avocats pénalistes et surtout en Sûreté départementale ont confirmé mon attrait pour les métiers de la police. Connaissant la difficulté des concours que j’entendais présenter, j’ai multiplié des expériences professionnelles dans le monde judiciaire qui m’ont permis de financer ma préparation aux concours tout en confrontant mes acquis théoriques à la réalité. Ces divers travaux m’ont permis de mieux comprendre les rouages Police/Justice parallèlement à une formation active en Institut d’Études judiciaires et de Préparation à l’Administration générale. Cela m’a progressivement conduite à trouver mon positionnement idéal en me projetant dans le corps de Conception et de Direction de la Police nationale.

Pré-admise au concours de Commissaire de Police l’année de la réforme du concours (2015), je n’ai malheureusement pas fait partie des 26 admis. Au lendemain de cet échec, non encore préparée aux spécificités de ce nouveau concours et plus déterminée que jamais à aller au bout de mes ambitions professionnelles, j’ai cherché à intégrer la préparation la plus adaptée à mes attentes. J’ai donc postulé à la Classe Préparatoire Intégrée Commissaire de Police sise au sein même de l’École Nationale Supérieure de Police. Grâce aux facilités financières accordées aux élèves, en particulier la gratuité de l’hébergement, j’ai pu démissionner de mon poste d’assistante de justice afin de me consacrer exclusivement à mon objectif. Mon intégration dès le mois de septembre sur le site de Saint-Cyr-au-Mont-d’Or a pleinement répondu aux besoins qui étaient les miens sur cette nouvelle année de préparation : bénéficier d’entrainements écrits et oraux, étoffer ma culture Police, tirer profit de l’expérience de fonctionnaires de police et stagiaires partenaires de la Police dans la perspective d’un concours désormais professionnalisé. De plus, les infrastructures sportives librement accessibles sur le site ainsi que des entrainements réguliers m’ont permis de me perfectionner dans l’optique des épreuves sportives.

Aussi, je ne saurais suffisamment recommander aux futur(e)s élèves de Classe Préparatoire Intégrée de tirer pleinement profit de cette immersion au sein même de l’École en s’inscrivant dans une démarche proactive. En concours, rien n’est jamais acquis, il faut tester ses connaissances et les approfondir en permanence. De nombreuses ressources sont accessibles en particulier au Centre de documentation professionnelle mais encore faut-il s’en saisir régulièrement !

Recommander cette page Haut de page