Vous êtes dans : Accueil > Témoignages d'élèves > " Sur les pas des futurs commissaires..." : récit de 2 élèves commissaires de la 65e promotion > Le passage en deuxième année

Le passage en deuxième année

Audrey Jeandel en tenue d'honneur © ENSP

Par Audrey Jeandel, octobre 2014

Déjà en deuxième année !

En juin, nous quittions Saint-Cyr-au-Mont-d’Or pour nous rendre sur le deuxième stage portant sur la découverte des missions fondamentales de la Police nationale. Je découvrais donc le judiciaire, l’ordre public et le renseignement. Pendant ce stage, chacun de nous a pu rédiger des actes d’enquête, prendre part à des dispositifs d’interpellation et suivre des manifestations aux côtés du SDRT (service départemental du renseignement territorial). L’objectif de ce passage en service était de faire nos débuts d’OPJ (officiers de police judiciaire) et observer le commandement. À cette occasion, les officiers et commissaires m’ouvraient les portes de leur service pour m’investir de quelques missions opérationnelles.
Par ailleurs, cette période de transition entre la première et la deuxième année a eu deux temps forts : le premier est le défilé du 14 juillet . Au-delà de nos deux semaines de préparation avec les collègues officiers, gardiens et cadets, le moment qui m’a le plus marqué a été le passage « tricolore » de la patrouille de France au-dessus de nos têtes juste avant la descente des Champs-Élysées. Un autre événement marquant a été le voyage officiel de M. Manuel VALLS , Premier Ministre sur mon lieu de stage . C’était la première fois que je prenais activement part à un service d’ordre. Cette mission se traduisait par la rédaction de la note de service, le briefing opérationnel, et gestion du dispositif. Cette journée a été très enrichissante.
Enfin, le retour à l’ENSP, les retrouvailles et le dépôt du rapport d’étude ont marqué le passage en deuxième année. Nous avons tous beaucoup évolué, et nos liens sont encore plus forts aujourd’hui. Dans quelques jours, nous serons entourés de nos proches pour le baptême de notre promotion, qui a choisi pour nom Henri CASTAING, commissaire résistant . Pour l'heure, chacun d’entre nous trépigne d’impatience à l’idée de la prochaine échéance : le stage MO/VU (maintien de l’ordre et violences urbaines) début novembre.

Recommander cette page Haut de page