Vous êtes dans : Accueil > Témoignages d'élèves > " Sur les pas des futurs commissaires..." : récit de 2 élèves commissaires de la 65e promotion > "Prendre conscience de notre nouveau statut"

"Prendre conscience de notre nouveau statut"

Par Rodolphe Journoud, lundi 16 septembre 2013.

"Dimanche 1er septembre 2013. J'ai choisi d'arriver la veille de la rentrée et de profiter de quelques heures pour organiser mes affaires, préparer ma chambre dans le bâtiment B de l'ENSP.

Je suis un ancien élève de la classe préparatoire intégrée de l'école (CPI) ; en ce sens, je connais déjà bien les lieux, pour y avoir intensément préparé mon concours l'an dernier. Pourtant, alors que je grimpe les marches du bâtiment, la sensation est tout à fait différente. Il y a encore quelques semaines, je n'étais que candidat à l'admissibilité du concours de commissaire de police. Aujourd'hui, je suis élève commissaire.

En cette rentrée de septembre 2013, l'ensemble de la 65ème promotion des élèves-commissaires est réunie dans l'amphithéâtre Clémenceau du site de Saint-Cyr au Mont d'Or. Je reconnais certains visages croisés lors des épreuves écrites et orales du concours. Nous sommes accueillis par Monsieur le Directeur adjoint Philippe Justo, accompagné de tous les membres de la Direction de la formation. Le propos est clair et direct : l'engagement, l'exemplarité et le professionnalisme sont mis en avant.

La première semaine de notre formation s'annonce très solennelle. Elle marquera nos esprits. En ce sens, l'accueil que nous réserve Madame la Directrice Hélène Martini dans la salle d'honneur de l'école nous fait prendre conscience de notre nouveau statut. Tout comme la visite de Monsieur le Directeur général de la police nationale Claude Baland : une première pour une nouvelle promotion ! Monsieur le DGPN a pris le temps d'écouter et de répondre à nos questions. Il s'est avéré très ouvert et disponible. Tout comme le temps des présentations croisées élèves/auditeurs étrangers qui fut un succès; je me surprends à noter quelques noms sur une feuille, ceux et celles avec qui je partage certaines passions, notamment sportives.

La seconde semaine de notre intégration fut davantage orientée vers la pratique concrète du métier de policier. En effet, le premier stage "voie publique" débutant dans quelques semaines seulement, nous commençons dès à présent à préparer notre habilitation SigSauer (l'arme de service), apprendre les techniques de défense et d'intervention, assimiler les gestes de premiers secours.

Ces deux premières semaines à l'ENSP correspondent à ce que j'attendais. Nous sommes lancés rapidement et concrètement dans le dur de la formation, les cours et les travaux de groupe s'enchainent. Je suis réellement heureux d'être ici. Je retrouve ma routine de l'année dernière, mais de façon plus sereine. Je dois énormément à cette école, à tout son personnel. Cette année de CPI m'a permis d'obtenir l'un des plus prestigieux concours de France. Aussi, je profite de ces quelques lignes pour les remercier."

Rodolphe Journoud, 31 ans, ancien élève de la CPI commissaire, élève de la 65ème promotion des commissaires.

Recommander cette page Haut de page