Nous contacter

École Nationale Supérieure de la Police

Siège et Site de Saint-Cyr-Au-Mont-d'Or
9, rue Carnot
69450 SAINT-CYR-AU-MONT-D'OR
Tél. : 04 72 53 18 50

Site de Cannes-Écluse
BP 50097 - 77875 MONTEREAU Cedex
Tél. : 01 64 69 35 00

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Clap de fin pour le premier parcours trajectoire en distanciel !

Clap de fin pour le premier parcours trajectoire en distanciel !

© ENSP

Vendredi après-midi s’est achevé le premier parcours « trajectoire » mis en place par l’ENSP en distanciel, afin de poursuivre les formations continues malgré la crise sanitaire. Face aux difficultés engendrées par une annulation de certains stages statutaires, l’ENSP a déployé pendant 6 semaines un dispositif de e-formation pour une vingtaine de commissaires de police (lire notre article précédent).

Ce programme de substitution aux stages organisés jusqu’alors en présentiel, a été conçu et animé en liaison avec la société de conseil Nicomak , partenaire du marché de formation continue au management. Du 7 avril au 14 mai 2020, une série de trois stages de management a ainsi été proposée en priorité aux stagiaires effectuant leur formation statutaire obligatoire, préalable à leur promotion au grade de commissaire divisionnaire, dite « parcours trajectoire ».

Commentaires de diaporamas, sondages interactifs, travail en sous-groupes sur tableau blanc, appel par main levée… l’animation de ces séances a été parfaitement maîtrisée par l’équipe pédagogique et les deux formatrices associées. M. Philippe DUSSAIX,  chef de la division « Management, déontologie, éthique et communication », qui a suivi l’intégralité des séances, témoigne : 

Les conditions dans lesquelles les stages se sont déroulés et l’assiduité des stagiaires, malgré quelques aléas techniques isolés, ont fait la réussite de ce parcours de formation inédit.

M. Sylvain MAUBÉ,  chef de la formation continue des commissaires, explique par ailleurs :

Les fonctionnalités offertes par le logiciel ont permis de s’assurer de l’attention et de la participation continues des stagiaires, qui pour la grande majorité d’entre eux ont pu assister à l’intégralité des 18 séances. Ces dernières ayant été filmées de bout en bout, cela a permis de mettre en œuvre cette procédure de secours au bénéfice des quelques stagiaires qui, pour des raisons diverses (défaut de connexion, nécessités de service, RDV médical), n’avaient pu assister à certaines séances. Tous ont ainsi pu rattraper les sessions manquées et reprendre le cours de leur formation.

© ENSP

L’ensemble des stagiaires a donc été évalué positivement à l’issue des 36 heures de stages. La plupart d’entre eux ont ainsi pu solder le reliquat de jours de formation qu’il leur restait à accomplir au titre de leur parcours trajectoire, permettant à la DRCPN de les inscrire dans les délais requis au tableau d’avancement au grade de commissaire divisionnaire.

Très bonne organisation, que du positif à dire, outils pertinents et rappels salutaires, très utile, cela me permettra d’envisager mes entretiens autrement, c’est une prouesse, merci et bravo !

Tels sont les commentaires laissés par les stagiaires avant de quitter le cycle de formation, signe de la réussite de ce parcours mis en place par l’ENSP.

Un succès qui a été rendu possible grâce à la mobilisation des services informatiques et e-formation aux côtés des formateurs.

L’heureux épilogue de ces nouvelles aventures pédagogiques va nous permettre d’ouvrir de nouveaux horizons pour la formation à distance de nos cadres. De nouvelles perspectives de collaboration pourraient également s’ouvrir prochainement dans le domaine de la formation au co-développement, technique managériale innovante ayant remporté un grand succès dans le cadre du programme développé par l’ENSP au bénéfice de la DCPJ. La possibilité d’organiser des programmes de formation mixtes, alliant des séances d’ouverture et de clôture en présentiel, complétées par 6 à 8 séances de travail en distanciel, plus courtes (2 à 3 h00) et à fréquence mensuelle, ouvre des opportunités à la fois intéressantes et moins coûteuses pour la formation des cadres des différents services territoriaux, répartis sur tout le territoire national , confie Sylvain MAUBÉ.

Recommander cette page Haut de page