Nous contacter

École Nationale Supérieure de la Police

Siège et Site de Saint-Cyr-Au-Mont-d'Or
9, rue Carnot
69450 SAINT-CYR-AU-MONT-D'OR
Tél. : 04 72 53 18 50

Site de Cannes-Écluse
BP 50097 - 77875 MONTEREAU Cedex
Tél. : 01 64 69 35 00

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > Vidéo : La collection criminalistique à la UNE !

Vidéo : La collection criminalistique à la UNE !

© SCPTS

À l’occasion des 110 ans du laboratoire de police scientifique, RTL et M6 Lyon ont consacré la journée du 28 octobre, entre autres, à Edmond LOCARD ! L’ENSP a donc ouvert les portes de sa collection criminalistique aux journalistes et au SCPTS.

En 1910, Edmond LOCARD a 33 ans et souhaite doter la police lyonnaise d’un laboratoire capable de faire progresser une enquête criminelle par l’application de méthodes scientifiques rigoureuses. Pour lui, ce laboratoire doit être un laboratoire d’expertise judiciaire et non un laboratoire de recherche universitaire.

Le commissaire CACAUD, secrétaire général pour la police de la ville de Lyon, met à sa disposition les combles du Palais de justice, dans le quartier Saint-Jean à Lyon et deux employés : un garde-champêtre et un gardien de la paix. Comme matériel, il lui alloue un bec bunsen et un microscope.

Le 24 janvier 1910 : le service anthropométrique est inauguré, dont la mission première consiste à conserver les fiches anthropométriques selon la méthode d’Alphonse Bertillon.

Au fil des années, sur ses propres ressources, mais aussi grâce à l’appui des fonds accordés par la chambre de commerce après-guerre, ou des dons de matériel, par exemple d’Auguste Lumière, il étoffe son laboratoire, élargit le champ de ses expertises, et s’équipe de matériels toujours plus modernes et plus performants.

Son équipe s’étoffe également et il s’appuie sur de nombreux élèves, de toutes nationalités. Il conçoit, fait produire, ou améliore des appareils déjà existants, par ses recherches et en collaboration étroite avec ses élèves ou des chercheurs d’autres laboratoires étrangers. Il s’appuie grandement également sur le tissu industriel lyonnais (à 90 %), et noue des partenariats associatifs avec des entreprises (Gallois, Gambs).

Écritures, stupéfiants, dactyloscopie… presque rien n’échappe à l’expert lyonnais ! Si en 2020 les méthodes ont largement évolué, l’empreinte de LOCARD est indélébile.

Aujourd’hui, c'est à Ecully que se situe le siège de la police scientifique. 110 ans les séparent. 110 ans marqués d'une évolution fulgurante : jugez plutôt en cliquant sur l'image ci-dessous !

 

© ensp
Recommander cette page Haut de page