Vous êtes dans : Accueil > Témoignages d'élèves > À chacun son histoire ... > Témoignage : Nicolas, élève commissaire luxembourgeois, 68e promotion

Témoignage : Nicolas, élève commissaire luxembourgeois, 68e promotion

© ENSP

Avant de passer le concours de la Police Grand-Ducale j’ai obtenu un Master II en Droit et pratiques pénales à Montpellier et le Cours Complémentaire en Droit Luxembourgeois (CCDL).

En 2015, la Police Grand-Ducale a, pour la première fois, fait le choix de former 3 commissaires au sein de l’ENSP à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or. Moi, je fais désormais partie de la 2e  promotion de deux élèves commissaires luxembourgeois passant la formation supérieure en France.

Le 1er  septembre 2016, après quelques semaines de stage auprès de la Police Grand-Ducale au Luxembourg, j’intègre donc la 68e  promotion aux côtés des futurs commissaires français pour suivre l’intégralité de la formation au sein d’une des plus grandes Polices d’Europe ce qui représente un véritable honneur pour moi.

Les 22 mois prochains nous allons ensemble apprendre le métier du Commissaire de Police. Dans une première phase afin d’appréhender la structure et le fonctionnement de la Police nationale avec tous ses services. Connaître les fondamentaux que tout policier, quel que soit son corps d’appartenance doit posséder, passant par le cours de premier secours, la rédaction de procès-verbaux et l’usage des logiciels qui nous sont mis à disposition, l’usage de l’arme de service et les techniques de défense. Ceci nous permet de réaliser un premier stage de découverte durant lequel nous aurons l'occasion de faire nos premiers pas sur le terrain et de mettre en pratique nos connaissances acquises pendant les premiers mois à l’ENSP.

Une deuxième phase est consacrée à l’approfondissement des techniques policières dans les filières « métier » que sont l’investigation, l’ordre public et le renseignement. Elle nous permet de cibler le travail de certaines unités qu’un commissaire peut diriger un jour. Maitriser le déroulement d’une enquête, savoir organiser le recueil du renseignement, s’approprier et savoir utiliser les techniques de sécurité en intervention, puis mettre tout ceci en pratique dans un deuxième stage.

La dernière phase de notre scolarité va nous préparer afin que nous soyons capables de prendre au mieux nos fonctions par l’acquisition des capacités nécessaires à l’exercice du métier de commissaire de police pour exercer un management efficient et efficace. En tant que futur manager il faudra que l’on soit prêts à gérer les ressources humaines et logistiques, les activités de nos services et à communiquer au sein de nos unités et à l’extérieur. Les deux premières phases seront un atout majeur pour atteindre l'ensemble de ces objectifs.

La vie au sein de l'ENSP constitue également une excellente opportunité d’échanger avec des collègues venant de tous les coins de la France, certains recrutés par les voies internes ont une expérience extraordinaire et sont prêts à la partager avec nous. De même, après quelques semaines à l’école, on ressent un véritable esprit de cohésion et de nouvelles amitiés se nouent.

En résumé, vue la dimension de la Police nationale par rapport à la Police Grand-Ducale au Luxembourg, la formation en France est un privilège d’exception qui m’a été offert et je suis certain que les expériences qui m’attendent les prochains mois vont être uniques.

Recommander cette page Haut de page